Topo des voies - Région Bise - Secteur Choucas aux Cornettes
  
 
 
Chaque secteur de la face sud des Cornettes de Bise a son caractère particulier. Une structure rocheuse très anguleuse et à la couleur dorée qui rappelle celle du granit (en particulier pour « l'Ami Numéro 3 ») dans le secteur Atmosphère. Des grandes dalles grises d'une extrême compacité, dominées deux cents mètres plus haut, par un immense toit dans le secteur des dalles. Une grande variété de styles : dalles, piliers, fissures et dièdres dans le secteur Aspic. Un déluge de cannelures dans le secteur Toper en extrémité de la face sud. Au centre, le secteur Choucas où la paroi se prolonge jusqu'à l'arête Sud-Ouest, présente des voies avec des envolées importantes, dépassant pour quelques unes les 350 mètres. Par contre, hormis pour « Grain de Beauté », la descente en rappel n'y est pas prévue : il faut parcourir l'arête Sud-Ouest jusqu'à la brèche du Saix Rouquin ce qui rallonge inévitablement la durée des courses. Quelques uns se font piéger et bivouaquent sur l’arête du Saix Rouquin. Ainsi, pour ceux qui auraient des doutes quand à leur capacité à sortir avant la nuit (particulièrement en automne), pensez donc à prendre une frontale : la partie supérieure de l’arête du Saix Rouquin n’offre pas de difficultés particulières à condition de savoir à peu près où l’on met les pieds.

Noms de voies - des plus élégants, enchanteurs, raffinés, évocatoires aux plus… débiles

Moustiqu’Oche (secteur de la Face Nord de la Dent d’Oche) : phénomène rare dans la région, lors de l’ouverture, nous fûmes assaillis et grignotés par des escadrilles de moustiques fanatiques, assoiffés et déchaînés.

Canicula (secteur du Pilier Ouest de la dent d’Oche) : Hélios était en grande forme ce jour là et l’ouverture de la voie s’est effectuée dans un caldarium.

Mââlox (secteur du Pilier Ouest aux Cornettes) : une arrivée épique et quasiment à quatre pattes au départ de la voie et une première longueur laborieuse pour cause de gastro. Mais Super Maalox était là, l’esprit de la force triompha du mal, et la suite fut nettement plus savoureuse. Pourquoi les accents circonflexes ? Ben, parce que ça fait plus joli, non ?

Les Pleurs de Sarah (secteur du 7ème Art aux Cornettes) : Sarah, la fille (le bébé à l’époque) de Patrick Mégevand était un peu grinche. Depuis, ça s’est arrangé et Sarah est absolument charmante.

Neurones à Vif (secteur Arête sud-ouest aux Cornettes) : exceptionnellement, les esprits furent très grognons et tendus ce jour là.

No Sweat (secteur Arête sud-ouest aux Cornettes) : littéralement « pas de transpiration ». Chez les Australiens, c’est plus proche de « tranquille, on ne se prend pas la tête ». Onomatopée de Martial Menthon qui vagabondât longtemps dans les régions australes.

Atmosphère (secteur Atmosphère aux Cornettes) : parce qu’il y a en a !

Papy va Sévir (secteur Atmosphère aux Cornettes) : passablement irrité que trois gamins impertinents osent déflorer un si beau pilier avec l’ouverture d’Atmosphère, Papy Jeannot s’est vu contraint de réagir.

Les Rêves de Taïka (secteur des Dalles aux Cornettes) : la chienne Taïka suivait Jeannot partout et en somnolant au pied des voies elle se demandait ce que son maître pouvait bien faire pendu là haut.

Les Jardins de Pascal (secteur Faucon aux Cornettes) : en hommage à Pascal Vesin.

Symbolique Ombilicale (secteur Toper aux Cornettes) : de longues années d’amitié et de longues heures reliés par une même corde ; tout un symbole.

Camille (secteur de la Grande Raille au Chauffé) : p’tit cadeau de papa Yves Plassat à sa fille. L’histoire ne dit pas si elle a apprécié !

Incertitude (secteur de la Grande Raille au Chauffé) : quelques doutes sur la possibilité de passer en libre lors de l’ouverture de cette ligne dans des dalles compactes. Doutes qui n’ont pas résisté bien longtemps.

Tchao Sescu (secteur de la Grande Raille au Chauffé) : Ceausescu fit une dernière fois la une de l’actualité à l’époque où nous bricolions pas mal à la Grande Raille. Tchao Sescu est un petit hommage au peuple libéré (et non l’inverse).

Hématome (secteur de la Grande Raille au Chauffé) : il est des plombs qui marquent l’esprit. Celui de la première longueur d’Hématome a aussi marqué les chairs.

De Charybde en Scylla (secteur de la Grande Raille au Chauffé) : ça démarre pourtant pas mal du tout mais le rocher ne se bonifie pas au fil des longueurs.

La Fée Raille (secteur de la Petite Raille au Chauffé) : La Fée Raille pour le jeu de mots, pour le cadre fée-rique, pour le caillou fée-noménal, pour le Fée-raillon tout proche.

Passage Toxique (secteur de la Petite Raille au Chauffé) : dans le final de la deuxième, un sursaut d’orgueil du rocher qui a tenté de nous jouer l’intox. Mais au final, un passage pas si toxique que ça et en épilogue trois belles longueurs de libre.

La voie de Murphy (secteur de la Petite Raille au Chauffé) : le gros Désu est arrivé au pied du blème avec deux accus chargés à bloc, histoire d’en découdre. Il a fait une moitié de trou avec le premier accu et la deuxième moitié avec le deuxième avant l’agonie définitive de son matos high-tech. Il est remonté ensuite mais sans la mèche. Chance, la troisième remontée fut quand même la bonne. Mais il peut faire pire, sûr qu’il le peut.

La Tartine Beurrée (secteur de la Petite Raille au Chauffé) : pied de nez à la voie de Murphy.

A l’Indien (Secteur de la Dalle de Mévonne) : à un indien nommé Jean-Marc Boivin.

Maudits Bl’héros (secteur des Terres Maudites) : une escarmouche avec un individu qui ne portait manifestement pas les blaireaux dans son cœur nous a inspiré cette dénomination.

Voie Bernard Gauthier (Secteur du Brion) : en souvenir de Bernard, frère de Georges Gauthier.

Super Trempe (Secteur de Tré le Saix) : apparemment les ouvreurs s’étaient pris une méga-rincée lors de l’ouverture.

Voie de l’œil (région du Bas Thex) : l’œil de quoi ?, Du pachyderme local, l’éléphant. La voie passe dans l’œil de l’éléphant, simple non !

7ème Art (secteur du 7ème Art aux Cornettes) : parce que, à juste titre, cette voie surprenante faisait manifestement figure de 7ème Art dans le Chablais de l’époque. Depuis, bien des plaquettes ont été fondues… mais quand même, ça reste une sacré morceau avec une sacrée dernière longueur.

La Salèviste (secteur des Dalles aux Cornettes) : Le Salève, certains le vénèrent, d’autres, plus nombreux, le détestent. Il n’empêche que ce Salève a formé à la dure nombre de grimpeurs chablaisiens. Un petit hommage, c’était bien la moindre des choses.

Yang Sheng (secteur des Dalles aux Cornettes) : Jeannot, adepte du caillou pour « nourrir la vie ». 

A suivre ...
Vos commentaires sur cet article : Nombre : 1 Dernier : 30 juillet 2013   18:30  Voir les commentaires Faire un commentaire
 EN BREF -  INFORMATIONS SUR LE SECTEUR En savoir plus...
Intérêt secteur : Beauté secteur : Orientation : Sud Altitude : 1950 m
Temps approche : 1h10  Période : Mai à novembre Enfants :  - Pluie : Sèche assez vite, résurgences
Soleil en été : 9h-17h Equipement : TA/Spits Ø8-10 Style escalade : Raide & très raide Pour qui : Avancé & expert
Voies/longueurs : 6 / 49 Difficultés : 5b à 7c Dénivellations : 150 à 350 m Carte : I.G.N. 3528 ET - Morzine
DESCRIPTION DES VOIES DU SECTEUR
  
?            Nom de la voie            Cotation Max Orient. Hauteur Obligé          Équipement                   Matériel           Desc. Type Q. équip. Intérêt
  • [1]
TD 5c Sud
  • 300m
5c  Quelques gollots
Ouvreurs: Christian Anselme / Claude Carli / Jean-Paul Chassagne / Bernard Galinier / Hevé Sachetat en octobre 1980 et juillet 1981 / Ouverture du bas
Description: Voie peu homogène où alternent passages herbeux, dalles lisses et bombus. Les passages désagréables peuvent certainement être évités en modifiant l'itinéraire actuel. Cet itinéraire est abandonné et n'est cité que pour référence.
Cotations: L1: 5c / L2: 4c / L3: 3 / L4: A1 / L5: A1 - A2 / L6: A1 / L7: 4c / L8: A1 / L9: 4c
Descente: Suivre l'arête Sud-Ouest pour rejoindre la brèche du Séraukin où l'on retrouve la voie normale des Cornettes de Bise.
Vos commentaires:
Nombre : 0 Dernier : ---  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [1]
ABO inf 7c Sud
  • 220m
7a
Ouvreurs: Jean Gréloz / Pierrot Cier, en 1988 / Ouverture du bas
Description: La voie démarre dans un petit couloir garni de teppes chablaisiennes en suivant, sur deux longueurs, la feu « Voie de la Maréchaussée ». Escalade aérienne et généralement engagée. La deuxième longueur est facile mais est très expo.
Cotations: L1: 3 / L2: 5c / L3: 7c / L4: 7a+ / L5: 6c+ / L6: 7a
Descente: En rappel dans la voie, certains pendulaires.
Vos commentaires:
Nombre : 4 Dernier : 15 octobre 2016   10:02  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [26]
ED 7a Sud
  • 150m
6b [13]
Ouvreurs: Denis Condevaux / Pascal Duverney, les 19 septembre et 27 novembre 1993 / Ouverture du bas
Description: Démarrer dans un dièdre/cheminée dans un gros surplomb caractéristique au pied du chemin de la face sud (communément appelé le Toit des Moutons). Superbe voie, astucieuse, avec des longueurs très variées et une belle ambiance dans le haut, même si quelques zones lichéneuses gâchent un peu le plaisir. Les 15 premiers mètres de la première longueur remontent une cheminée étroite et pas commode (légèrement expo). Ensuite l'escalade devient extérieure. Au premier relais, prendre la ligne qui part légèrement sur la gauche et laisser la ligne de spit qui part tout droit sur le pilier (voie Gréloz/Magnin jamais achevée). Le rocher est excellent, sauf quelques mètres dans la deuxième longueur. Féroce point d'aide dans la troisième longueur, ou 7b non moins féroce ! La voie croise sur quelques mètres (troisième longueur) l'ancienne voie de la Maréchaussée.
Cotations: L1: 6c+ / L2: 6b / L3: 6c, 1 pa (ou 7b à confirmer) / L4: 7a / L5: 6b
Descente: En rappel dans la voie, 45 mètres. Deux rappels pendulaires où il est nécessaire de mousquetonner des points en descendant.
Vos commentaires:
Nombre : 10 Dernier : 18 octobre 2016   10:59  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [2]
D sup 5c Sud
  • 350m
4c
Ouvreurs: Jean-Marie Benand / Jean-Pierre Bernard / Jean Diot / Paul Mortier, en septembre 1970 / Ouverture du bas
Rééquipement partiel Jean-Marie Recht / Jean-Pierre Bernard, en 2014
Description: Longue voie de fissures et de cheminées où l'itinéraire n'est pas toujours très bien défini (il est possible de passer à plusieurs endroits, surtout dans le haut). La partie la plus difficile se situe dans la première longueur. Il est aussi possible de démarrer sur la gauche du grand surplomb communément appelé le Toit des Moutons (itinéraire originel et aujourd'hui abandonné). Nombreuses zones herbeuses. Voie anciennement appelée « Face Sud Directe ». Le parcours implique de poursuivre jusqu'à la brèche du Séraukin ou l'on retrouve le sentier pour la descente, donc, comme pour la « Choucas », compter une journée complète. En 2014, la 1ère longueur a été rééquipée ainsi que quelques relais.
Cotations: L1: 5c / L2: 4b / L3: 4c / L4: 4c / L5: 3-4 / L6: 4c / L7: 4c / L8: 4b-c / L9: 4b-c / L10: 4b-c / L11: 4b-c / L12: 4b-c
Descente: Suivre l'arête Sud-Ouest pour rejoindre la brèche du Séraukin où l'on retrouve la voie normale des Cornettes de Bise.
Vos commentaires:
Nombre : 2 Dernier : 08 juillet 2014   14:59  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [1]
TD sup 5c Sud
  • 350m
5c
Ouvreurs: Claude Carli / Jean-Paul Chassagne / Pierre Faussurier, les 7 et 8 novembre 1978 / Ouverture du bas
Description: Voie réservant des passages assez difficiles, mais dans du rocher souvent herbeux.
Cotations: L1: 4c / L2: 3 / L3: 5b / L4: 5b / L5: 5c / L6: A1 / L7: 3 / L8: 4b / L9: 3 / L10: 3
Descente: Idem « Centrale ».
Vos commentaires:
Nombre : 0 Dernier : ---  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [3]
D sup 5b Sud
  • 350m
4c
Ouvreurs: Thierry de Beffort / Jean-Pierre Bernard, en octobre 1975 / Ouverture du bas
Description: Longue escalade (compter la journée), astucieuse, où les difficultés sont concentrées dans les premières longueurs. Rééquipée jusqu'au R7 en octobre 1988 par Patrick Dance et Pascal Deligeon.
Cotations: L1: 4b / L2: 5b / L3: 5b, 1pa / L4: 3 / L5: 4b / L6: 5b / L7: 4b poursuivre vers l'arête Sud-Ouest (3)
Descente: Idem « Centrale ».
Vos commentaires:
Nombre : 2 Dernier : 23 septembre 2003   14:36  Voir les commentaires Faire un commentaire