Topo des voies - Région Bise - Secteur Toper aux Cornettes
  
 
 
Ce secteur, que l'on peut qualifier de nouveau puisque la première voie y a été ouverte en 1996, a pour particularité d'offrir des voies en dalle d'un niveau tout à fait abordable, dans un rocher superbe et particulièrement adhérent et, de surcroît, bien équipées.

L'accès se fait généralement par Chevenne, au-dessus de la Chapelle d'Abondance. Certains préfèrent monter par le Pas de la Bosse, depuis Bise, et traverser sous la face sud des Cornettes pour accéder aux voies (avec une descente courte mais raide après le secteur Faucon depuis le collet de la Vache). Cela réduit le dénivelé et permet d'éviter la rude montée aux chalets Toper, mais rallonge le temps d'accès. Cependant, une large piste au tracé tranquille, partant de Chevenne et rejoignant l'alpage Toper, a été construite durant l'été 2001. Cet ouvrage, très discutable pour l'environnement mais vital pour les alpagistes, a le mérite de privilégier définitivement l'accès au secteur par Chevenne.
 EN BREF -  INFORMATIONS SUR LE SECTEUR En savoir plus...
Intérêt secteur : Beauté secteur : Orientation : Sud Altitude : 1830 m
Temps approche : 1h30  Période : Avril à novembre Enfants :  - Pluie : Sèche très vite
Soleil en été : 9h-17h Equipement : Spits Ø10 Style escalade : Peu raide à raide Pour qui : Avancé
Voies/longueurs : 7 / 39 Difficultés : 5a à 6b Dénivellations : 100 à 500 m Carte : I.G.N. 3528 ET - Morzine
DESCRIPTION DES VOIES DU SECTEUR
  
?            Nom de la voie            Cotation Max Orient. Hauteur Obligé          Équipement                   Matériel           Desc. Type Q. équip. Intérêt
  • [8]
D inf 5a Sud
  • 200m
4a
Ouvreurs: Jean-Pierre Bernard / Brigitte Djajasasmita, printemps 2000 / Equipement du haut
Description: Très belle escalade en dalle d'un niveau de difficulté tout à fait abordable. La voie navigue entre des passages herbeux qui ne gâchent absolument en rien le plaisir de grimper. La voie est globalement bien équipée, sauf pour les quelques fissures qui nécessitent, pour ceux qui n'aiment pas les longues envolées, l'emploi de coinceurs (prendre des cordelettes pour les nombreuses lunules). Cependant, le bon déroulement de la grimpe est en permanence interrompu par des longueurs trop courtes : ne pas hésiter à sauter des relais. Le très court passage de 5a est surprotégé et peut donc être appréhendé sans angoisse. Ajout de deux longueurs supplémentaire en juillet 2015 (départ et fin).
Cotations: L1: 5a / L2: 4c / L3: 4c / L4: 4c / L5: 3 / L6: 5a (1 pas) / L7: 4c / L8: 4b / L9: 4b / L10: 4b
Descente: En six rappels : quatre rappels dans les « Septantièmes », puis un rappel depuis le R3 de Millénium, et un dernier rappel depuis R1.
Vos commentaires:
Nombre : 18 Dernier : 13 juillet 2015   16:09  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [2]
TD inf 5c Sud
  • 200m
5c
Ouvreurs: Jean-Pierre Bernard / Jean-Marie Recht, au printemps 2015 / Equipement du haut
Description: La cousine de la Millénium mais un large ton au-dessus en terme de difficulté.
Cotations: L1: 5a / L2: 5c / L3: 5c / L4: 5b / L5: 5c / L6: 5c / L7: 5a
Descente: Idem « Millénium ».
Vos commentaires:
Nombre : 4 Dernier : 15 août 2016   13:27  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [5]
TD inf 6a Sud
  • 100m
5b
Ouvreurs: Jean-Pierre Bernard / Brigitte Djajasasmita, printemps 1996 / Equipement du haut
Rééquipement Jean-Marie Recht / Jean-Pierre Bernard, en 2015
Description: Une voie d'un niveau homogène avec de belles cannelures. Le dernier relais est situé juste à côté de « Symbolique »
Cotations: L1: 5c / L2: 5c / L3: 6a / L4: 4c
Descente: En rappel dans « Symbolique Ombilicale ».
Vos commentaires:
Nombre : 10 Dernier : 25 septembre 2015   13:25  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [19]
ED inf 6b Sud
  • 100m
6a
Ouvreurs: Dominique Filippetto / Wahil Saïd, 1er et 22 juillet 2001 / Ouverture du bas
Description: Superbe voie qui se glisse dans un déluge de cannelures.
Cotations: L1: 6b / L2: 6b / L3: 6a / L4: 6b
Descente: En rappel dans la voie.
Au pied de la voie, longer en descendant la paroi sur la droite jusqu'au rappel de 40 mètres de la « Piste Oubliée » qui permet d'atteindre le bas de la grande pente[nopdf] et ainsi rejoindre rapidement les chalets Toper[/nopdf].
Vos commentaires:
Nombre : 24 Dernier : 04 août 2015   21:45  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [15]
TD sup 6a Sud
  • 150m
5c
Ouvreurs: Jean-Pierre Bernard / Brigitte Djajasasmita, printemps 1997 / Equipement du haut
Rééquipement Jean-Marie Recht / Jean-Pierre Bernard, en 2015
Description: Une voie magnifique, bien équipée, qui navigue dans de l'excellent rocher strié de belles cannelures. Les longueurs sont dans l'ensemble très (trop) courtes. Prendre éventuellement un anneau en cordelette pour lunule et un petit jeu de coinceurs pour deux courts passages (L7 et L8) où les points peuvent paraître un peu loin. Pour la première longueur, pas de problème, elle est suréquipée notamment sur ses 15 premiers mètres. A R3, ne pas suivre la ligne de spits alu sur la gauche. Au départ de R7, ne pas s’arrêter à un relais situés quelques mètres plus haut au pied d’un petit bombu, mais continuer jusqu’au relais final en effectuant ainsi une belle et grande longueur.
La plupart des plaquettes de Ø8 ont été remplacées par du Ø10 lors d’un rééquipement en 2006.
Cotations: L1: 6a / L2: 6a / L3: 5c / L4: 6a /  L5 : 2 / L6 : 6a / L7: 6a / L8 : 5b
Descente: Effectuer une traversée descendante de 10 mètres sur la gauche pour rejoindre le premier rappel. Rejoindre en un rappel sur la gauche le dernier relais de « Symbolique ». Poursuivre la descente par « Symbolique ».[nopdf]
Au pied de la voie, longer en descendant la paroi sur la droite jusqu'au rappel de 40 mètres de la « Piste Oubliée » qui permet d'atteindre le bas de la grande pente et ainsi rejoindre rapidement les chalets Toper.[/nopdf]
Vos commentaires:
Nombre : 20 Dernier : 02 octobre 2015   18:31  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [10]
TD sup 6a Sud
  • 130m
5c
Ouvreurs: Wahil Saïd / Alex Saunier, les 7 et 20 juillet 2002 / Ouverture du bas
Description: La piste Oubliée exploite les belles dalles situées sur la partie droite du secteur Toper. Contrairement aux autres voies qui démarrent toutes de la large vire supérieure, la voie part directement du pierrier situé au-dessus des chalets Toper : on évite ainsi la rude montée finale.
Initialement, nous avions comme idée de franchir directement le grand toit de la dernière longueur. Arrivé sous celui-ci, son ampleur nous a fait craindre un franchissement d'une difficulté incohérente avec le reste de la voie et nous avons préféré l'éviter par la droite. Très mauvais feeling, car contrairement à ce que nous avait fait croire la perspective vue du bas, le toit, qui est précédé par une dalle magnifique, semble tout à fait commode à franchir. Ça nous donnera l'occasion de tracer une variante de sortie juste un peu plus dure. La sortie par la droite est, néanmoins, fort jolie.
Cotations: L1: 6a / L2: 6a / L3: 3 / L4: 6a
Descente: En rappel dans la voie. Un [nopdf]grand [/nopdf]rappel de plus de 45 m ramène directement de R4 à R2.
Vos commentaires:
Nombre : 17 Dernier : 25 mai 2009   11:39  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [22]
AD inf 5c Sud
  • 500m
3 [7]
Ouvreurs: Didier Bonnaz, en juillet 2009 / Ouverture du bas
Description: Environ 500 m d’escalade, soit 300 mètres dans le 2-3 et 200 mètres équipés en 4 sup. Rajouter 100 mètres de marche, au total, entre les différentes sections. Avec l’approche on obtient 1000 mètres de dénivelé. Quatre passages en 5 suréquipés. Rocher excellent et varié. Tous les passages sont évitables à pied, main droite. Encordement à 40 m tranquille, mais 30 m suffisant. Des sangles/cordelettes (lunules) et un jeu de coinceurs permettent de compléter facilement les protections en place (40 spits et une dizaine de cordelettes sur lunules en place). Les relais ne sont pas équipés mais sont faciles à installer. Des triangles de peinture verte balisent l’itinéraire recommandé, mais aucun passage n’est obligatoire.

Le départ de la voie se situe au-dessus des Chalets Toper, à la base de la combe de la Puya au niveau d’une petite dalle triangulaire (triangle de peinture verte). Au cinquième spit aller chercher sur la droite un sixième spit (à 30 m du départ) où l’on fait relais. Continuer ensuite à traverser sur la droite jusqu’à rejoindre un pilier équipé. Après avoir franchi le pilier, continuer par une dalle facile équipée de 2 spits et faire relais sur un spit situé au niveau du replat (35 m). Poursuivre droit au-dessus dans l’herbe jusqu’à rejoindre le pierrier (marques de peinture qui invitent à aller à gauche). Le remonter (50 mètres de dénivelé) jusqu’à la base d’un jeu de dalles que l’on franchit intégralement (2 passages plus difficile, un spit à chaque fois). Un deuxième passage à pied, à travers une zone de blocs, permet d’atteindre rapidement des dalles légèrement sur la gauche. Les triangles de peinture conduisent, par une traversée sur la droite, à une courte section protégée par 3 spits. Après une nouvelle zone de blocs, la section suivante fait une trentaine de mètres en 4c (3 spits) avec une sortie en 5 surprotégée (3 spits). Au-dessus du dernier spit, une terrasse légèrement sur la droite est équipée d’un spit pour le relais (toute la section peut s’éviter par un large détour sur la droite). Traverser ensuite sur la droite afin de remonter intégralement une magnifique zone de lapiaz (marques de peinture au niveau de la zone la plus compacte). Poursuivre ensuite en direction de l’ouest, le long du plateau (balisage plus distant). A la fin de la traversée du plateau, le marquage conduit à de petites dalles faciles en contrebas à gauche. Le marquage de peinture conduit à la base de la dernière section, sous le Saix Rouquin. Le départ est balisé et protégé par 2 spits (passage évitable par la droite). De belles dalles et ressauts faciles (grosses poignées) permettent de rejoindre une partie en gros bacs en 5a (équipée de 3 spits). Au sommet du pilier, tirer vers la droite jusqu’à un replat en rocher très compact (relais sur sangle sur un bon becquet). Rejoindre ensuite, vers la brèche du Saix Rouquin, le chemin de la voie normale des Cornettes.
La section finale est la plus difficile mais est évitable en suivant le sentier de la voie normale. Des environs de la brèche du Séraukin, rejoindre par des pentes d'herbe un petit ressaut en versant sud de l'arête. Attaquer par un petit mur à droite (2 spits) puis traverser à gauche en direction d'un mini dévers que l'on franchit pour remonter une jolie dalle cannelée (passages en bon 5, quelques spits). Vers le haut de la dalle traverser à gauche pour rejoindre le pied d'un petit pilier. Remonter celui-ci (3 spits) puis suivre l'arête herbeuse jusqu'au sommet.
Cotations: 500 mètres d'escalade dans le 2/3 avec des passages équipés en 4c. Quatre passages en 5 suréquipés. Tous les passages difficiles peuvent être évités.
Descente: Suivre l'arête jusqu'au sommet puis descendre par la voie normale des Cornettes de Bise (par le chemin de la Calaz).
Vos commentaires:
Nombre : 5 Dernier : 20 juin 2012   18:26  Voir les commentaires Faire un commentaire