Topo - Région Val d'Abondance - Secteur du Ferraillon
  
 
 
Il n’est pas étonnant, lors d’un hiver clément, de pouvoir grimper en janvier et février en face sud du Chauffé alors que, juste en face, le mont de Grange est gorgé de neige. C’est encore plus vrai pour les parois situées au-dessus du pierrier du Ferraillon, qui ne sont protégées à leurs pieds, par aucune végétation. Au cœur de l’été, la fournaise qui se dégage des pierres ne laisse guère la place à un quelconque plaisir sauf à grimper en soirée. Mais, à moins de vouloir faire une nocturne, encore faudrait-il accepter de faire l'approche ardue qui mène au pied des voies dans le brasier d’après-midi, brasier que la fraîcheur du soir aura bien du mal à éteindre. Les voies du Ferraillon se fréquentent donc plutôt à la mi-saison.

Eminemment visible depuis la vallée, la large barre qui domine le haut du couloir du Ferraillon n’avait jusqu’alors pas attiré « le grimpeur », si ce n’est en 1971 à la Dent du Chien avec une voie de 150 mètres, peu ou pas répétée, ouverte par André et Pierrot Cier avec Jean-Paul Chassagne. Seul, le couloir du « Saut du chien » est parcouru de temps à autre, notamment à la descente pour s’échapper de la classique traversée des arêtes du Chauffé. Il fallut attendre l’automne 2011 pour que Denis et Nicolas Condevaux ouvrent un premier itinéraire moderne de presque 200 mètres, « Madame Bovin rit », et marquent ainsi le début de l'exploration de ce territoire oublié des grimpeurs. A l’automne 2013, c’est 4 autres voies que Denis a ouvert, seul, ce qui force le respect d’autant plus que l’accès au pied des voies se mérite, notamment lorsque l’on charrie des kilos de matériel. D’autres itinéraires sont déjà en préparation et comme les possibilités de ce terrain de jeu naissant semblent importantes, il est fort probable que les nouveautés vont se succéder encore pendant quelques années. Ceci d’autant plus que le chemin d’accès, astucieusement retracé sur le flanc droit du pierrier (en montant), facilite l’accès au pied des voies.
 EN BREF -  INFORMATIONS SUR LE SECTEUR En savoir plus...
Intérêt secteur : Beauté secteur : Orientation : Sud-Sud-est Altitude : 1650 m
Temps approche : 1h10  Période : Avril à décembre Enfants : - Pluie : Sèche rapidement
Soleil en été : 8h-17h Equipement : spits Ø10 Style escalade : Raide & très raide Pour qui : Avancé
Voies/longueurs : 9 / 53 Difficultés : 6b à 7b+ Dénivellations : 170 à 190 m Carte : I.G.N. 3528 ET - Morzine
DESCRIPTION DES VOIES DU SECTEUR
  
?            Nom de la voie            Cotation Max Orient. Hauteur Obligé          Équipement                   Matériel           Desc. Type Q. équip. Intérêt
  • [9]
ED 7a+ Sud
  • 170m
6b [16]
Ouvreurs: Denis Condevaux, au printemps 2013 / Equipement du haut
Description: Très belle ligne esthétique proposant des longueurs de grande qualité (L1, L3, L4) qui demandent une bonne lecture et où il faudra un peu s’employer pour aller chercher les points. La voie sort quasiment à l'aplomb du sommet du Petit Chauffé. Prendre 16 dégaines.
Cotations: L1: 6b+ / L2: 6a / L3: 6c+ / L4: 7a+ / L5: 6b
Vos commentaires:
Nombre : 1 Dernier : 13 octobre 2015   09:01  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [15]
ED inf 6c Sud
  • 170m
6b [16]
Ouvreurs: Denis Condevaux, en automne 2013 / Equipement du haut
Description: Superbe et plaisante escalade, homogène et très variée. Tous les styles d’escalade y sont représentés : dalle en L1, chablaisienne en L2, mur et léger dévers en L3, dièdre et fissure en L4 et l’incontournable et magnifique rampe en L5, certainement une future classique du secteur. Les derniers mètres de L5 surprennent. Prendre 16 dégaines. Trois paires de pompes : c’est le nombre de chaussures que Denis a explosées à la descente du pierrier.
Cotations: L1: 6b / L2: 5b / L3: 6c / L4: 6c / L5: 6b+
Descente: Idem « Cuir et Dentelles et Trois Paires de Pompes ».En quatre rappels dont trois sont décalés sur des relais indépendants des voies. Rappels de 50 mètres et pas moins : attention aux vieilles cordes qui sont raccourcies par le temps !
Vos commentaires:
Nombre : 4 Dernier : 10 octobre 2015   22:03  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [2]
ED inf 7a Sud
  • 170m
6b [17]
Ouvreurs: Denis Condevaux, en été 2014 / Equipement du haut
Description: Magnifique 4ème longueur où il faut bien gérer le tirage. Belle ambiance dans la moitié supérieure de la voie.
Cotations: L1: 6b+ / L2: 3 / L3: 6b / L4: 7a / L5: 6b+ / L6: 6b
Descente: En quatre rappels sur des relais indépendants de la voie.
Vos commentaires:
Nombre : 6 Dernier : 31 décembre 2016   09:36  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [2]
ED inf 6c Sud
  • 170m
6b [16]
Ouvreurs: Denis Condevaux / Nicolas Condevaux, en automne 2014 / Ouverture du bas
Description: Très belle voie homogène dans un joli calcaire.
Cotations: L1: 6a+ / L2: 6a / L3: 6b+ / L4: 6c, 1 pa / L5: 6c / L6: 6a
Descente: En quatre rappels. Le premier rappel qui ramène à R4 fait 50 mètres. Le deuxième rappel amène à une corde fixe que l'on suit pour rejoindre R2. Un dernier relais indépendant des voies permet de rejoindre le sol.
Vos commentaires:
Nombre : 2 Dernier : 11 décembre 2016   11:29  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [2]
ED 7a+ Sud
  • 170m
6b+ [17]
Ouvreurs: Denis Condevaux en 2015 / Equipement du haut
Description: Le rocher de cette voie est d'une qualité remarquable. Depuis R2 rejoindre R2' en suivant la main courante. 17 dégaines.
Cotations: L1: 6a / L2: 7a / L3: 7a / L4: 7a+ / L5: 6c / L6: 6b+
Descente: En quatre rappels. Depuis le sommet faire une petite désescalade puis suivre la corde fixe qui mène à une niche où l'on effectue le premier rappel. En deux rappels rejoindre une corde fixe qui permet de rejoindre le deuxième relais de « Roc en Scène ». Un dernier relais indépendant des voies permet de rejoindre le sol.
Vos commentaires:
Nombre : 3 Dernier : 18 décembre 2016   20:05  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [2]
ED sup 7b+ Sud
  • 180m
6c [16]
Ouvreurs: Denis Condevaux, au printemps 2012 / Equipement du haut
Description: Très belle escalade variée et homogène sur un excellent calcaire. Les deux premières longueurs (L2 très jolie) sont très à pieds et les passages difficiles se concentrent sur quelques mètres. L4 beau mur à résistance. L5 est superbe, technique au début puis athlétique sur sa dernière section (malgré quelques prises surprenantes sur la fin… !). La dernière longueur est un ton au-dessus en difficulté : dans le doute, il est possible de sortir tranquillement par « Madame ». Rappel depuis R4 pour rejoindre le départ de L5. Equipée en plaquettes dorées. 16 degaines.
Cotations: L1: 7a / L2: 7a / L3: 6a / L4: 6c, petit rappel 25m / L5: 7b+
Vos commentaires:
Nombre : 1 Dernier : 20 octobre 2015   14:01  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [10]
ED inf 7a+ Sud
  • 180m
6b [14]
Ouvreurs: Denis Condevaux / Nicolas Condevaux, à l'automne 2011 / Ouverture du bas
Description: Premier itinéraire moderne tracé et ouvert du bas dans ce secteur. Très intéressante escalade technique, peu homogène avec de beaux mouvements malgré parfois un calcaire un peu brisé. La dernière longueur est moins intéressante mais vous permettra de sortir au sommet de la Dent du Chien. Depuis R5, rejoindre L6 en rappel. Equipée en plaquettes argentées. 14 dégaines.
Cotations: L1: 6a+ / L2: 6b / L3: 5c / L4: 7a+ / L5: 5c, petit rappel 25m / L6: 6a+ / L7: 6a
Descente: Pour « Ubu, Madame et Bison ». Du sommet, descendre à pied le long de l'arête boisée vers la droite (est) jusqu'à une corde fixe qui mène à un relais chainé situé 5m au-dessus du dernier relais « d'Ubu ». Tirer un rappel de 50m qui amène directement dans un « jardin » (câble pour se vacher) situé au bout de la corde fixe du milieu de la voie (si la corde est trop courte faire relais, puis un rappel supplémentaire depuis le R4 « d’Ubu »). Suivre la corde fixe jusqu’à son extrémité où l’on trouve un relais chaîné. Un rappel de 50 mètres mène jusqu’à un relais indépendant des voies situé sur la droite du R1 « d’Ubu ». Un dernier rappel ramène au pied des voies.
Rappels de 50 mètres et pas moins : attention aux vieilles cordes qui sont raccourcies par le temps !
Vos commentaires:
Nombre : 1 Dernier : 26 octobre 2014   08:50  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [5]
TD 6b Sud
  • 180m
6a [14]
Description: Combinaison de « Si Près d’Ubu » et de « Madame Bovin Rit ». Escalade agréable et homogène dans le 6a/6b. Le rocher est bon, malgré de courtes sections avec un calcaire fragile (L5 et fin de L6). La dernière longueur de la partie sommitale est moins intéressante mais vous permettra de savourer un magnifique paysage au sommet de la Dent du Chien. 14 dégaines.
Cotations: L1: 6a+ / L2: 6b / L3: 6a / L4: suivre corde fixe / L5: 6a / L6: 6a+ / L7: 6a
Vos commentaires:
Nombre : 1 Dernier : 27 août 2014   20:15  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [8]
ED 7a Sud
  • 190m
6b+ [16]
Ouvreurs: Denis Condevaux, à l'automne 2012 / Equipement du haut
Description: Voie équipée en hommage à Thomas Emonet, jeune aspirant guide de la vallée du Giffre disparu trop tôt avec son compagnon de cordée Steven Pinard. La pointe qui domine l’arrivée de la voie a été nommée Thomas Emonet par l’ouvreur (lame de lapiaz sur laquelle est fixée une croix en souvenir de Tom).
Esthétique escalade variée et homogène. L2 beau mur athlétique avec un cailloux très évolutif sur un passage, L4 longue…très longue et enthousiasmante, L5 magnifique sur le fil du pilier malgré un court passage en caillou assez fracturé. Une voie plaisir avec de la belle gestuelle.
Cotations: L1: 5b / L2: 6c / L3: 6c / L4: 7a / L5: 6b+ / L6: 5c
Descente: En quatre rappels dans la voie. Le dernier rappel mène dans le bas du « couloir du Saut du Chien » : on rejoint alors le départ de la voie à pied (raide au début dans des herbes et des éboulis).
Vos commentaires:
Nombre : 1 Dernier : 01 septembre 2014   09:04  Voir les commentaires Faire un commentaire