Topo des voies - Région Oche - Secteur Pilier Ouest de la Dent d'Oche
  
 
 
Lors de l'édition en 1990 du Calcaire à Pleines Mains (Topo d'escalade du Chablais) René Néplaz nous avait gratifiés, Laurent et moi, d'une préface qui retraçait bien l'histoire de l'escalade dans le Chablais. En voici quelques extraits:

Peu parcourue jusqu'en 1914, la région attirait seulement quelques touristes dans les chemins classiques. C'est en 1925 que la face Nord de la Dent d'Oche fut gravie, mais c'est surtout après la guerre de 1940 que le tourisme prendra l'essor qu'on lui connaît, amenant un nombre toujours plus grand d'adeptes, l'hiver avec le ski, l'été avec l'escalade - ce fut l'age d'or de l'alpinisme. La génération précédente n'ayant pas su ou osé entreprendre ce que nous tentâmes, tout était à découvrir.(...)
La face Nord du Chauffé joua un rôle important. L'itinéraire classique du Saut du Chien avait déjà été fait en 1936 par Benoît Guillorme accompagné du guide Lucien Poncet d'Abondance. Mais le premier parcours complet de la face sera effectué par Pierre Néplaz et Louis Sabatier qui profitèrent de mes traces dans la première partie. Bel exploit, mais en rejoignant à mi-hauteur une vire relativement facile (vire du Char à Foin) ils en diminuaient quelque peu l'attrait.(...) Peu après, en 1941, nous effectuâmes la voie directe, Sabatier, mon frère et moi-même. Il faudra pourtant attendre vingt ans, en 1962, pour qu'une nouvelle voie soit ouverte à la Dent du Chien par Savelieff et Marchesin. En 1965, Bartholomé et son fils reprenant quelque peu les traces de la voie Sabatier et Néplaz, en ouvrirent une deuxième très difficile à sa gauche.(...) L'exploration de la face Nord du Chauffé était pratiquement terminée.
On se rabattit sur le massif des Cornettes de Bise. Entre temps s'étaient formés de jeunes grimpeurs. Brillants, François Braize et Jean-Louis Urquizar donnèrent le signal en escaladant l'Arête Ouest en 1966. Puis en 1968 Gérard et Robert Bartholomé graviront le Pilier Ouest, itinéraire de grande envergure. Bien ensoleillée et en excellent rocher, la face Sud permettra ensuite l'ouverture de nombreuses voies difficiles. C'est ainsi qu'est née et s'est développée l'escalade dans nos régions.(...)

Le chemin d'accès au pied du pilier Ouest monte, pour le moins, efficacement. Passé le bas du pilier, il se poursuit en s'élevant jusqu'aux chalets d'Oche. Non marqué sur I.G.N. dans sa partie basse, il est peu fréquenté. Pourtant, c'est une alternative tranquille et sauvage pour rejoindre le vallon d'Oche en évitant la voie normale surfréquentée.
Pas beaucoup de voies dans ce secteur, mais des voies faciles, ce qui n'est pas si courant. Un peu plus haut, en remontant le pierrier, on trouve Émilie, une voie un peu trop herbeuse et branlante qui rejoint l'arête Ouest.  Enfin, il y a la voie du Pilier, au départ incertain, ouverte dans les années 70 par Gérard Bartholomé et qui croise Canicula, sur la fin de sa quatrième longueur.

Il y a plus de quatre mille ans, le premier lever héliaque de la brillante Sirius, surnommée Petite Chienne ou Canicula dans la constellation du Grand Chien, annonçait le retour des grandes chaleurs. On pourrait croire que c'est ce qui s'est passé lors de l'ouverture de Canicula effectuée sous une chaleur torride et suffocante qui nous a coupé les jambes lors de la remontée finale de l'éperon Ouest, croulants, il est vrai, sous des sacs bien lourds. Canicula, comme l'arête Sud-Ouest aux Cornettes de Bise offre une escalade facile dans un dénivelé conséquent. Les premières longueurs, les plus difficiles, sont équipées modernes. La suite, facile, se négocie le plus souvent corde tendue sur une arête agréable et commode. L'ambiance générale de la voie est splendide pour ce niveau de difficulté.
 EN BREF -  INFORMATIONS SUR LE SECTEUR En savoir plus...
Intérêt secteur : Beauté secteur : Orientation : Ouest Altitude : 1450 m
Temps approche : 40mn  Période : Avril à novembre Enfants :  - Pluie : Sèche vite
Soleil en été : 12h-19h Equipement : Spits Ø10 & TA Style escalade : Peu raide à très raide Pour qui : Avancé
Voies/longueurs : 3 / 10 Difficultés : 5a à 6b Dénivellations : 30 à 500 m Carte : I.G.N. 3528 ET - Morzine
Points forts: Belle ambiance dans Canicula Points faibles: Potentiel limité.
DESCRIPTION DES VOIES DU SECTEUR
  
?            Nom de la voie            Cotation Max Orient. Hauteur Obligé          Équipement                   Matériel           Desc. Type Q. équip. Intérêt
  • [9]
D 5a Ouest
  • 500m
4b  éventuellement coinceurs
Ouvreurs: Hippolyte Chavagnat / Wahil Saïd, le 15 juin 2002 / Ouverture du bas
Description: Depuis le pierrier, par une courte longueur de 15 mètres, accéder à une vire caractéristique où se trouve le premier relais commun aux trois voies de la face. La voie se poursuit par une facile (contre toute apparence) traversée horizontale sur la gauche avant de rejoindre, plus haut, une vire caractéristique. Les longueurs L1 à L4 puis L6 et L7 sont équipées sur plaquettes (L5 se fait corde tendue). Le quatrième relais, non visible immédiatement, se trouve trois-quatre mètres au-dessus de la vire de sortie. Après R7, on poursuit par l'arête Ouest, le plus souvent corde tendue, jusqu'au col de Rebollion. Non loin de Rebollion, on bute sur une brèche profonde de 3-4 mètres : descendre d'une quinzaine de mètres les pentes herbeuses et faciles à gauche (nord) afin de rejoindre une rampe qui donne accès au pied de la dite brèche.
Une longue voie tout à fait abordable avec un équipement moderne dans les longueurs les plus difficiles. Après R7, la remontée de l'éperon Ouest se déroule dans un terrain tantôt rocheux, tantôt herbeux, jamais difficile ni désagréable et dans une ambiance superbe. Les coinceurs sont « normalement » inutiles, mais peuvent éventuellement rassurer dans un ou deux passages au-dessus de R7. Le matin, les quatre premières longueurs sont bien abritées du soleil. Canicula croise, sur la fin de la quatrième longueur, la voie du Pilier ouverte dans les années 70 par Gérard Bartholomé.
Cotations: L1: 4a / L2: 4c / L3: 5a / L4 : 5b (longueur de presque 50m) / L5 : 4a / L6 : 4b (longueur de presque 50m) puis 2-3 jusqu'au col de Rebollion.
Descente: Du col de Rebollion, rejoindre par un bon sentier la voie normale de la Dent d'Oche en face Sud.
Vos commentaires:
Nombre : 31 Dernier : 18 avril 2017   14:19  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [7]
TD inf 6b Ouest
  • 65m
5c
Ouvreurs: Raymond Gros / Alain Séchaud, en avril 1989 / Ouverture du haut
Description: Depuis le pierrier, par une courte longueur de 15 mètres, accéder à une vire caractéristique où se trouve le premier relais commun aux trois voies de la face. La voie se poursuit droit au-dessus.
Cotations: L1: 6a / L2: 5c ou par la droite 6b / L3: 6a+
Descente: En rappel dans la voie. Du dernier relais, un grand rappel de 45 m ramène à R1.
Vos commentaires:
Nombre : 1 Dernier : 02 juin 2009   13:55  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [3]
D 5c Ouest
  • 30m
5c
Ouvreurs: Raymond Gros / Alain Séchaud, en avril 1989 / Ouverture du haut
Description: Depuis le pierrier, par une courte longueur de 15 mètres, accéder à une vire caractéristique où se trouve le premier relais commun aux trois voies de la face. La voie se poursuit au-dessus par une traversée ascendante sur la droite. Courte longueur.
Cotations: L1: 5c
Vos commentaires:
Nombre : 0 Dernier : ---  Voir les commentaires Faire un commentaire